Le mercredi 17 avril est la Journée mondiale de l'hémophilie

En Suisse, l'hémophilie A touche environ 600 personnes et l'hémophilie B environ 70 personnes, mais qu'est-ce que l'hémophilie en fait? Visionnez la vidéo pour en savoir plus sur ce trouble rare de la coagulation sanguine.

Qu'est-ce que l'hémophilie A?

L’hémophilie A est le type d’hémophilie le plus répandu. Elle est causée par un manque ou un dysfonctionnement du facteur de coagulation VIII. Cette maladie est généralement transmise par voie héréditaire mais dans 30% des cas environ, ce sont des mutations spontanées dans le matériel génétique qui sont responsables du trouble.

En Suisse, on estime à environ 600 le nombre de personnes touchées par une hémophilie A à des degrés divers. Le diagnostic de cette maladie est posé en mesurant l’activité résiduelle du facteur VIII dans le sang. Cette activité résiduelle permet de classer l’hémophilie A en différents degrés de sévérité: léger, modéré ou sévère. Environ un tiers des patients souffrent de la forme la plus sévère. Les patients touchés par une hémophilie A souffrent de saignements plus longs après des blessures, des opérations ou des interventions dentaires. Dans les cas graves, des hémorragies spontanées (sans raison apparente) sont possibles.

Qu'est-ce que l'hémophilie B?

Moins fréquente que l’hémophilie A, l’hémophilie B est causée par un manque de facteur de coagulation IX. Cette maladie est généralement transmise par voie héréditaire mais dans 30% des cas environ, ce sont des mutations spontanées dans les gènes de la personne qui sont responsables du trouble. En Suisse, on estime à environ 70 le nombre de personnes touchées par une hémophilie B. Cette maladie peut être légère, modérée ou sévère, en fonction de l’activité résiduelle du facteur IX dans le sang du patient. Environ un tiers des patients souffrent de la forme sévère. Les patients touchés par une hémophilie B souffrent de saignements plus longs après des blessures, des opérations ou des interventions dentaires. 

Les traitements de l’hémophilie A et B sont très efficaces. Grâce à une thérapie et des soins adéquats, les patients avec une hémophilie A ou B peuvent vivre une vie tout à fait normale.